Gilles Trottier

Gilles Trottier monte à bord du navire Le Cardinal avec sa femme

Catherine Loiseau et ses quatre fils: Gilles, Julien, Antoine et Pierre.

Catherine porte également un enfant à naître.

Le départ s'effectue de La Rochelle le 18 juillet 1646.

Il avait signé un contrat d'une durée de 7 ans, le 04 juillet 1646 avec

Jacques le Neuf pour travailler sur les terres de la seigneurie de Portneuf.

Son travaille à la seigneurie ne dura pas très longtemps puisque la guerre avec les Iroquois oublia la famille de quitter les lieux rapidement.

Le 16 juin 1650 il reçoit de M. d'aillebout la concession d'un emplacement voisin de Guillaume Pépin, puis la revend pour se rendre au Cap reprendre

une terre d'une victime des Iroquois.

Les époux Trottier passent leurs derniers jours au Cap bien tristes, car leur fils aîné Gilles est tombé aux mains de Iroquois. Le père meurt le 10 mai 1655 et huit mois plus tard, la mère part à son tour, le 28 janvier 1656.

Gilles, le fils, fut fait prisonnier par les Iroquois puis rendu à M.de Maisonneuve à l'été 1655. Il servit d'interprète jusqu'à mort en 1658.

Sainte, née en 1633 n'est jamais venue en Amérique. Julien épousa à Québec Marie Sédilot. Antoine épouse Catherine Lefebvre et s'établit à Batiscan. Pierre, votre ancêtre,  épouse Suzanne Migaud, il s'Établit lui aussi à Batiscan. 

Jean-Baptiste, né en mer lors du voyage vers l'Amérique, épouse Geneviève Lafond, il est inhumé à Batiscan.

Famille Trottier