Jean Thibert

Le peuplement de la Nouvelle-France s'est fait grâce à l'apport de plusieurs groupes. Les engagés, les soldats et les filles du roi figurent parmi les mieux connus. Toutefois, la contribution des faux sauniers, ces contrebandiers du sel déportés dans la colonie

au XVIIIe siècle, est peu connue.

La déportation des faux sauniers vers les colonies est proposée dès 1665 par JANOT, agent commercial français en Hollande. Dès 1715, les administrateurs canadiens demandent l'envoi de faux sauniers. Toutefois, ce n'est qu'en 1730, après plusieurs refus, que le Canada reçoit, bien après la Louisiane ou Saint-Domingue son premier contingent.
Bien qu'il compte à peine 15 hommes, cette première expérience s'avère positive. Constatant que ce groupe réussit parfaitement dans le pays, l'intendant et le gouverneur demandent que les envois se continuent d'année en année. C'est ainsi qu'au fil des ans, entre 1730 et 1743, 585 faux sauniers débarquent dans la colonie. Leur nombre varie toutefois grandement d'une année à l'autre. Si 93 arrivent à Québec en 1733, aucun n'est envoyé en 1738, la disette de 1737 ayant incité les autorités à suspendre temporairement l'envoi de faux sauniers.

Jean Thibert est sur la liste des faux sauniers déportés au Canada.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Famille Thibert