Soldat de la Compagnie de Sorel, régiment de Carignan.

Dufaut dit Le Breton, Gilles :
Fils de Pierre Du Faut et de Marie Riont (Rioux pour Drouin), de Châteauneuf-Du-Faou, ar. Châteaulin, évêché de Cornouailles

en Bretagne (Finistère).  
Il est confirmé le 2 juin 1666 à Sorel.

Charpentier de métier, il construit plusieurs maisons

dans la région de Sorel.  

Le 24 juin 1678, il contracte mariage sous seing privé à Sorel, avec Françoise Siméon (Simon pour Drouin), Fille du Roy,

fille de feu Pierre Siméon et de Marie Gervaise,

de Magny-en-Vexin, archevêché de Rouen en Haute-Normandie

( Seine-Maritime ) et veuve d’un compagnon d’armes,

Claude Cognac dit Lajeunesse.  
Après son mariage, il va s’établir à Boucherville. 

Le sieur Pierre Boucher lui concède une terre de cent arpents

en superficie le 6 février 1680. 

Au recensement de 1681, on le nomme Gilles Dufayet

et possède une arme à feu et deux bêtes à cornes.  
En 1688, il quitte Boucherville pour Québec,

son épouse étant hospitalisée à cet endroit.  
Cette dernière décède à Québec le 15 mai 1699.  
Il quitte alors la région de Québec pour Saint-Antoine de Tilly

et Champlain. C’est à cet endroit qu’il décède le 2 et est inhumé

le 4 mars 1706 Champlain.


(Tanguay, vol.1, p.209; Jetté, p.376; Drouin, vol.1, p.440, 289; Sulte, Hist., vol.5, p.73 (3); DBAQ, t2, p.134-135; Langlois, p.307

 

 

 

Gilles-François Dufault

Famille Dufault