Guillaume Couture



 

 

Monument de Guillaume Couture installé dans le Vieux-Lauzon à Lévis.

Terre appartenant à Guillaume Couture.

Saint-Laurent, Île d'Orléans.

Un artisan qui rêvait à la paix 
Guillaume Couture (Cousture) est originaire de Normandie, en France. Recruté par René Goupil pour le compte des jésuites, ce menuisier et charpentier traverse l'Atlantique en 1637, à 20 ans. En sa qualité de serviteur laïc de la Compagnie de Jésus, il fait voeu de chasteté et d'obéissance, en retour de quoi il reçoit le gîte et le couvert. 

Un immigrant qui s'intègre
Dès son arrivée en Nouvelle-France, il est envoyé à Sainte-Marie-aux-Hurons pour y construire la première mission des jésuites sur les Grands Lacs. Il apprend la langue huronne, devient interprète et se familiarise avec la mythologie et la vie amérindienne. 

Porte-parole des Iroquois 
L'évangélisation et l'établissement de la mission s'avèrent périlleux en pays iroquois. Lors d'un combat contre les Iroquois, Guillaume Couture est fait prisonnier. Torturé, il perd quelques doigts pour finalement être adopté par ses geôliers. Il devient même membre de la tribu et, plus tard, principal négociateur des Iroquois lors du traité de paix entre les Français et les Iroquois en 1645.

Un colon pas comme les autres
Guillaume Couture rentre à Québec et demande aux jésuites à être libéré de ses voeux. En 1647, Guillaume Couture repart pour négocier avec les Indiens qui ont mis à mort plusieurs missionnaires. Il échoue et s'établit cette fois dans la seigneurie de Lévy (Lévis), au sud de Québec. Il défriche la terre et y construit de belles maisons, se marie et fonde une famille.

Un explorateur aussi
En 1663, associé aux projets des jésuites commerçants de fourrures, Guillaume Couture se rend à la grande baie du Nord (baie James). Après un voyage difficile et épuisant, pour la première fois, des Français atteignent la mer au nord du continent. Guillaume Couture fera d'autres voyages, dont un au Labrador. Il a ainsi couvert cet immense territoire de la Nouvelle-France pendant les 30 premières années

de sa vie en Amérique.

Un colon influent
À 50 ans, il rentre à la maison où l'attendent sa femme Anne et ses huit enfants. Juge-sénéchal, chef de la milice, sans fortune toutefois, il est de toutes les affaires du développement de Lévis.

Doué d'une santé de fer, Guillaume Couture a vécu jusqu'à l'âge vénérable de 84 ans. Quelques mois après sa mort, à l'été 1701, les Iroquois et une trentaine de nations amérindiennes signent le traité de la Grande Paix de Montréal, réalisant ainsi le rêve de Guillaume Couture.

Sites incontournables:

http://freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com/~larocque/histoire_couture_selon_lejeune_int.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Couture

Famille Couture